Biosurveillance de pesticides et de Composés Organiques Volatils dans 10 exploitations agricoles

 

 

Ce projet a consisté à associer biosurveillance végétale et mesures physico-chimiques dans une première approche de l’évaluation des risques sanitaires liés à la qualité de l’air en milieu agricole.

 

 

  

 

Pour cela, au cours du printemps 2012, l’APPA et le LSVF ont exposé des végétaux pendant une semaine dans 10 exploitations agricoles, où des mesures de pesticides étaient réalisées simultanément par ATMO NPDC.

 

Deux modèles végétaux ont été utilisés : le Pothos pour les expositions à l’intérieur (logements et locaux phytosanitaires) et le ray-grass à l’extérieur. Après exposition, un test de génotoxicité (test des comètes) a été pratiqué sur les feuilles des végétaux pour mettre en évidence les dégâts sur l’ADN et évaluer le caractère génotoxique de l’air de ces environnements. De plus, pour compléter l’analyse des polluants présents dans l’air, des tubes passifs ont été placés pour mesurer les concentrations de 20 composés organiques volatils (COV) et 9 aldéhydes.

 

L’ensemble des données permettra d’affiner la caractérisation des exploitations agricoles et l’interprétation des résultats de biosurveillance.

 Crédit photos : APPA NPC

Mentions légales Contacter le webmaster