Biosurveillance végétale des particules atmosphériques à l'aide de feuilles de peuplier

 

 

Ce projet répond aux attentes du Plan Particules et vise à développer une méthode de biosurveillance végétale permettant de mettre en évidence l’imprégnation environnementale en particules, et ainsi d’identifier les zones où la population est la plus exposée.

 

 

Les arbres jouent un rôle important dans le piégeage des polluants atmosphériques, et notamment des particules. En effet, leur feuillage qui constitue un obstacle à la circulation des masses d’air est une bonne matrice d’étude de ces dépôts, comme le mentionne la norme AFNOR NF X43-905.


Cependant, les protocoles de récupération et de dosage des particules décrits dans cette norme sont adaptés aux résineux. En partenariat avec le LSVF, l’APPA a contribué au développement d’une méthode de biosurveillance végétale permettant de mettre en évidence l’imprégnation environnementale en particules et applicable à grande échelle sur différents territoires de la région Nord - Pas de Calais.

Le protocole a ainsi été adapté aux feuilles de peuplier, arbre fréquemment rencontré en Nord - Pas de Calais. En effet, les espèces avec un grand nombre de petites feuilles velues et collantes montrent une grande efficacité de capture des particules.

 

 

Au préalable, les principales espèces de peuplier pouvant être utilisées ont été répertoriés puis le protocole de dosage des particules a été adapté (choix du solvant, temps de trempage…) aux feuilles de l’espèce déterminée, le peuplier noir (Populus nigra). Les poussières sont ensuite dosées par spectrophotométrie.

 

 

Mentions légales Contacter le webmaster