Les impacts de l'ozone sur les végétaux

 

L'ozone pénètre dans les plantes par les stomates, structures situées sur l’épiderme des végétaux. Ils permettent de réguler les échanges gazeux entre la plante et l'atmosphère et servent à la respiration ou la photosynthèse de la plante.

Les nécroses

 

L'ozone provoque au niveau des tissus de la feuille des lésions directes qui se manifestent par l’apparition de nécroses foliaires : petites taches rondes, d’abord blanc ivoire puis brunes. Ces taches peuvent fusionner par la suite pour atteindre de grande surface.

 

Ces nécroses foliaires témoignent de la mort des cellules de l'épiderme foliaire.

Nécroses sur tabac

Stomate sain

Stomate attaqué par l'ozone

 

La surface foliaire nécrosée est proportionnelle à la concentration d'ozone présente dans l’atmosphère pendant la période d’exposition.

Impacts de l'ozone sur les cultures

 

Au niveau des cultures, les atteintes foliaires visibles déprécient les récoltes (salades, épinard…) sur le marché et peuvent représenter une perte économique non négligeable.

Cependant l'ozone agit aussi de façon plus diffuse (pas de symptômes visibles) en provoquant une inhibition de la photosynthèse et une stimulation de la respiration, ce qui provoque le ralentissement de la croissance de la plante.
Ce phénomène entraîne au niveau des cultures agricoles comme le maïs, le blé, l’orge… une baisse importante de rendement. Parmi les polluants, 90% des pertes sont dues à l’ozone.

Culture de blé

 

Ex : dans le Nord-Pas de Calais, la perte de rendement des cultures de blé peut atteindre 20% à cause de la pollution de l’air.

 

Crédit photos : APPA NPC

En téléchargement...

Mentions légales Contacter le webmaster